Notre cœur de métier

CONSEIL

6

  • Les aides

​​L'état, les collectivités territoriales, la région sont autant d'aides publiques à la création d'une entreprise. L'entrepreneur doit examiner les différents types de financement afin de déterminer ceux qui correspondent au mieux à la réalisation de son projet.

Les aides financières :

Les subventions :

L’ACCRE (Aide aux chômeurs Créateurs Repreneurs d’entreprise)

 

  • Concerne les personnes agées de plus de 30 ans

 

  • Montant Maximal : 4 200€

 

  • Être inscrit en tant que demandeur d’emploi depuis plus de 3 mois minimum

Le PIJ (Projet Initiative Jeunes) : une aide financière (7317 € maximum) à la création ou à la reprise d'entreprise, accordée aux jeunes de 18 à 30 ans qui s'implantent dans certaines collectivités d'outre-mer

 

  • Le jeune doit, soit créer, soit reprendre une entreprise à but lucratif, quels que soient sa forme juridique et son secteur d'activité.

 

  • Les associations, GIE et groupements d'employeurs sont cependant exclus.

 

  • Le créateur ou repreneur doit exercer le contrôle effectif de l'entreprise, c'est-à-dire assurer, sous sa propre responsabilité la direction de l'entreprise et la représenter dans ses rapports avec les tiers (mais, il n'y a pas de condition de contrôle du capital).

 

  • Plusieurs personnes peuvent obtenir séparément l'aide pour un seul et même projet à condition qu'elles participent toutes effectivement à la direction de l'entreprise.

PUBLIC CIBLE

Attention, il ne faut pas baser votre décision de création d’entreprise sur l’obtention d’aides, celles-ci doivent venir en complément. Les aides peuvent être de nature : fiscales, sociales (aides à l’embauche), financières...

© 2018 par Cabinet Mahorais de Conseil                        Mentions légales                          Conception/Réalisation : Toibibu InfoSolutions

logo_pref
pôle
Logo_de_Mayotte.svg
CCI
opcalia_mayotte
OUDJARIBOU
ADIE
MISSION LOCAL
CMA
cress-mayotte
logo_UE-t-st
logo europe-t
Initiative-Mayotte-300x119
adim